Illustration of women holding up a coin

Show this article in Chinese, English, Portuguese (BR), Spanish

Pour l'égalité des chances des entrepreneurs

Nuriya Shoro, responsable du développement des entreprises pour la région EMEA chez Wunderman Thompson, déclare qu'il est temps de soutenir les femmes dans les affaires

Pour coïncider avec le thème de l'ONU pour la Journée internationale de la femme 2022, « L'égalité des sexes aujourd'hui pour un avenir durable », nous reconnaissons les personnes brillantes du réseau WPP qui mènent la charge pour construire un avenir plus durable et équitable pour tous.

Nuriya Shoro, responsable du développement des entreprises pour la région EMEA, Wunderman Thompson

Si nous voulons stimuler la croissance de marques ambitieuses, quoi de plus ambitieux qu'une femme qui tente de se frayer un chemin sur un marché qui ne la représente pas ?

À l'heure où nous reconstruisons les économies à la suite de la pandémie, notamment l'économie verte autour du zéro net et l'économie bleue des océans, veillons à prendre en compte également l'égalité entre les entrepreneurs.

Quel est le problème ?

Les données sur les disparités entre les sexes en matière de financement et de résultats commerciaux circulent depuis un certain temps. En octobre 2020, la British Business Bank (la banque de développement économique du Royaume-Uni) a publié un rapport intitulé Alone together: Entrepreneurship and Diversity in the UK. Ce rapport examine l'impact de l'origine ethnique et économique, du genre et de la géographie sur les résultats des entreprises.

Il révèle qu'au Royaume-Uni, ce sont les femmes chefs d'entreprise issues de minorités ethniques qui connaissent les plus grandes disparités. Mais les femmes chefs d'entreprise en général (c'est-à-dire toutes origines ethniques confondues) ont un chiffre d'affaires médian nettement inférieur à celui de leurs homologues masculins, et elles sont moins nombreuses à déclarer avoir atteint leurs objectifs financiers. Il n'est dans l'intérêt de personne que cette disparité perdure. La diversité et l'inclusion dans le monde des affaires sont saines pour les clients, les propriétaires d'entreprise, les investisseurs et les communautés.

La Commission européenne a également été incitée à agir et à promouvoir l'émancipation économique des femmes en regroupant les différents programmes de soutien existant dans l'Union. Elle a lancé la plateforme en ligne européenne WEgate. L'objectif est de créer une plateforme permettant de mettre en relation les femmes entrepreneurs et les organisations de soutien aux niveaux local, régional, national et européen.

Aux États-Unis, un rapport d'American Express publié avant la pandémie a heureusement montré que les entreprises détenues par des femmes étaient en meilleure santé que les autres à l'époque, grâce en partie au travail d'appoint. Mais gardons à l'esprit qu'une proportion importante des entreprises détenues par des femmes et mentionnées dans le rapport exerçaient leurs activités dans le secteur des services (tels que la coiffure), la santé et l'assistance sociale, et les services professionnels. Certains de ces secteurs ont été durement touchés par la pandémie. Comme l'a signalé le Forum économique mondial, une autre génération de femmes devra attendre pour atteindre la parité entre les sexes.

Il y a tout de même quelques bonnes surprises, et il est parfois curieux de voir où se trouvent les endroits les plus favorables à l'entrepreneuriat féminin. Par exemple, les données de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) montrent que, en 2021, le pays en pointe en ce qui concerne les inventrices est Cuba, qui a signalé à l'OMPI que plus de la moitié des demandes de brevet émanaient de femmes en 2021. Dans ce pays, les femmes sont clairement un moteur de la croissance économique.

La roue tourne

Au Royaume-Uni, un nombre record de 140 000 entreprises entièrement fondées par des femmes ont été créées en 2021, selon le rapport Rose Review 2022. L'objectif est d'augmenter le nombre de femmes chefs d'entreprise de 600 000 d'ici la fin de la décennie, mais le temps presse.

Le rapport a également montré que les investisseurs se mobilisent enfin pour soutenir les femmes entrepreneurs. Au total, 134 organisations disposant d'un pouvoir d'investissement combiné de près de 1 milliard de livres sterling ont signé le Code d'investissement dans les femmes, s'engageant ainsi à améliorer l'égalité d'accès au financement.

Les femmes sont sous-représentées dans le secteur du financement depuis des années. Le Royaume-Uni, qui abrite sans doute le plus grand secteur des services financiers du monde, cherche à résoudre ce problème par des mesures gouvernementales. Un rapport de 2016 a révélé qu'en 2015, les femmes ne représentaient que 14 % des comités de direction dans le secteur des services financiers. En réponse aux recommandations formulées dans le cadre de cet examen, le Trésor de Sa Majesté a lancé la Charte des femmes dans le secteur financier afin de créer un secteur plus équilibré et plus équitable.

À l'heure actuelle, plus de 330 entreprises britanniques, américaines, européennes et asiatiques du secteur financier de toutes tailles et de tous types (des banques mondiales aux coopératives de crédit) ont souscrit aux engagements de cette charte.

Les nouvelles ne sont pas toutes bonnes. Il est inquiétant de constater que la part des fonds de capital-risque allouée aux start-ups fondées par des femmes est en baisse. Selon Crunchbase, au cours des huit premiers mois de l'année 2021, les entreprises dont les fondateurs étaient uniquement des femmes n'ont recueilli que 2,2 % de l'ensemble des fonds de capital-risque, soit une part inférieure à celle des cinq années civiles précédentes.

Notre réponse ? Fund Femme

C'est la raison pour laquelle Wunderman Thompson a lancé Fund Femme. Cette initiative a pour but de créer une communauté d'entreprises appartenant à des femmes afin de lutter contre les inégalités entre les sexes, de sensibiliser le public et d'obtenir de meilleurs résultats en matière de financement.

Tout a commencé en 2019 lorsqu'une de nos créatrices britanniques a mis ses collègues au défi de n'effectuer leurs achats que dans des entreprises appartenant à des femmes pendant une semaine. Ils n'y sont pas parvenus. Puis est arrivé le Covid, qui a encore aggravé le problème des inégalités hommes-femmes.

Nous avons décidé que nous devions faire quelque chose, qu'il fallait que cela change. En tant que société dont la vocation est de stimuler la croissance des marques, il est de notre devoir de défendre ces entreprises détenues par des femmes, de les aider à se développer et d'inspirer d'autres personnes à faire de même.

Un annuaire des entreprises appartenant à des femmes (et la présence sur les médias sociaux qui va avec) a été lancé en juillet 2021. L'annuaire est doté d'une série de fonctionnalités : une fonction cartographique, des tags, des liens vers les médias sociaux. Des entreprises du monde entier ont posé leur candidature, lesquelles sont visibles sur la carte de l'annuaire.

Nous essayons maintenant de nous assurer que nous joignons le geste à la parole, et que nous ne nous contentons pas de faire des déclarations. Au départ, nous nous sommes concentrés sur la création de l'annuaire. Mais nous avons réalisé que compte tenu de notre savoir-faire et de notre clientèle, il est beaucoup plus logique de consacrer notre énergie à la création d'une communauté florissante d'entreprises détenues par des femmes.

L'objectif est de défendre les femmes qui dirigent leur propre entreprise dans le monde entier, en créant une communauté conçue pour elles, afin de les aider à prospérer et à remettre en question les normes du monde des affaires. Soutenez cette initiative importante. Mettons-nous au défi d'acheter et de faire des affaires avec des entreprises appartenant à des femmes, et continuons d'alimenter l'annuaire.

Nuriya Shoro

Wunderman Thompson

published on

08 March 2022

Related Topics

Industry insight
Close message

Privacy Policy

We have updated our Privacy Notice for this website. Please review our Privacy Policy.

Go to Privacy Policy